glnc
accueil loges activites liens contact editorial

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Rite Écossais Ancien et Accepté

La Grande Loge Nationale du Canada travaille aux trois premiers degrés du Rite Écossais Ancien et Accepté. Ce rite compte 33 degrés et il est pratiqué par un grand nombre d'Obédiences du globe.  

Il est historiquement montré que les Écossissmes ( c'est-à-dire les différents systèmes de grades écossais ) ne sont pas nés en Écosse. Malgré que cetains aient bien voulu placer leur origines en Angleterre, leur thèse n'a jamais eu de fondement. L'origine des premiers degrés écossais est purement française. Citons Jackson:  

"Il n'y a aucun doute que les premiers degrés de la Maçonnerie écossaise furent composés en France." 

La nouvelle Franc-Maçonnerie, née en Angleterre en 1717, ne devient vraiment spéculative qu'après 1740. Toutefois, elle vas se propager vers l'Irlande en 1723, la France en 1726, l'Espagne en 1728, les États-Unis vers 1730, la Belgique en 1730, la Hollande vers 1731, la Russie en 1732, l'Italie en 1733, la Suède et le Portugal en 1734, l'Écosse et la Suisse en 1736, la Pologne et la Jamaique en 1738, la Hongrie vers 1740, l'Autriche en 1742, le Danemark en 1743, la Norvège en 1745, etc.... 

Presque partout, à l'origine des loges, des diplomates anglais initient des autochtones puis s'effacent devant eux. Presque partout, une &eacutevolution particulière se manifeste et une Franc-Maçonnerie originale se développe. Toutefois, dans certains pays, les autorités civiles ou religieuses interdisent l'exercice de la Franc-Maçonnerie sauf dans les possessions britanniques, en Prusse et en France où l'interdiction n'est suivie que par de médiocres effets. 

En réalité, c'est en France où la Franc-Maçonnerie va prendre le plus d'ampleur. Mieux encore, c'est en France où la Franc-Maçonneire conviviale importée d'Angleterre va subir une transformation et acquérir un véritable statut initiatique. Cette nouvelle orientation sera exportée vers la Prusse, la Suède, la Hollande, l'Allemagne et même vers l'Angleterre via des loges à Lodres fréquentées par des français. 

Par la suite, par l'intermédiaire de Saint-Domingue et la Jamaique, cette Franc-Maçonnerie initiatique, qui s'appellera Écossaise, gagnera les États-Unis et reviendra après les tourmentes révolutionnaires et les guerres de l'empire, conquérir une large partie de la Franc-Maçonnerie européenne. 

Ce Rite Écossais Ancien et Accepté, qui comporte un contenu initiatique et une dimension spirituelle constitue le fondement sur lequel est édifiée la société initiatique de la Grande Loge Nationale du Canada.

 

 

 

Grande Loge Nationale du Canada
 

Webmaster